[CONSEIL MUNICIPAL] Discours de Bertrand Brouillard sur le budget primitif 2018

Conseil municipal du 29 mars 2018, seul le prononcé fait foi

Capture d_écran 2018-03-15 à 10.50.42Chers collègues,

Le 15 février dernier, notre assemblée s’est réunie autour du débat d’orientations budgétaires (DOB) 2018. Ce débat a permis à chaque groupe de la majorité comme de l’opposition d’exprimer ses points de vue sur les pistes proposées.

Je ne vais pas à nouveau vous présenter les grands axes de propositions et orientations de la municipalité. Toutefois, il me faut revenir sur quelques commentaires entendus ou lus au sujet des taux de fiscalité locale.

Le représentant de « La République en Marche » a, comme d’habitude, exposé ses griefs récurrents envers l’exécutif sans toutefois fait mention de la hausse de la Contribution Sociale Généralisée (CSG) de 1,7 point pour de nombreux, trop nombreux retraités bondynois. Augmentation décidée par notre Président Emmanuel Macron. Ce même représentant s’est bien tenu aussi de ne pas évoquer l’article 10 de la loi de Programmation des Finances Publiques qui, en fixant un taux de 1,2% par an comme objectif d’évolution des dépenses de fonctionnement – inflation comprise – jusqu’en 2022, s’attaque à la liberté d’action des élus locaux sur leur territoire au service de leurs administrés. A ce sujet, un vœu de la majorité municipale vous sera présenté en fin de séance.

Le budget primitif qui vous est soumis ce soir, reprend les grandes lignes budgétaires qui vous avez été présentées par mon collègue Philippe Gauthier, lors de notre dernière assemblée. Il présente des choix de gestion très clairs au profit de nos concitoyens.

Ainsi, la municipalité a fait le choix de proposer une baisse des taux de la fiscalité et je peux affirmer ce soir que nos taux votés depuis 2009 sont restés stables.

Quelques mots sur les travaux qui au travers de ce budget vont être entrepris ou terminés au cours de l’année 2018 :

  • Agrandissement du groupe scolaire Pierre Curie
  • Rénovation de l’école maternelle Henri Sellier
  • Livraison de l’école maternelle Léo Lagrange
  • Rénovation de l’école élémentaire Mainguy
  • Etude de la rénovation du stade Robert Gazzi
  • Début des travaux du nouveau dojo/salle d’armes au collège Pierre Brossolette
  • Piétionisation et transformation du Cœur de ville, Place de la Division Leclerc

Et cette liste n’est, bien sûr, pas exhaustive !

Le tout dans un contexte de gestion dynamique de nos finances qui a permis de diviser par deux en trois ans le remboursement de notre dette.

Chers collègues, le budget primitif 2018 est un budget ambitieux, équilibré au service et au profit des Bondynois.

Je vous remercie